- 65-

QUAND LE COEUR SE SOUVIENT...

Morts esseulés des cimetières,
Voici venu le Temps des fleurs,
Qui ranime maintes douleurs
Et fait battre le coeur des pierres !

Un essaim d'âmes buissonnières...
Sur les regrets, cueille les pleurs,
Et glane au plus secret des coeurs
Une Poisson riche en prières !

Magnanimes, parents, amis,
Fleurissent vos marbres pâlis ;
Vous savez bien que l'on vous aime !

Qu'aux jours sacrés, sur vos tombeaux
Epanouis de verts rameaux,
Resplendit l'or du chrysanthème !