- 61-

" Voici mon coeur qui n'a battu qu'en vain,
Pour palpiter aux ronces du Calvaire "

PREMIER PRINTEMPS

A ma petite-fille Fanny, un an ce 27 septembre 1977

A l'aube d'un premier printemps
Ô ma jolie Fanny, si joliette,
A te fêter chacun s'apprête,
Les bras couronnés de présents !

Les voeux et souhaits de mamie,
Déjà complices du Soleil,
En présidant à ton éveil
Te saluent, ô belle endormie !

Qui s'annonce en Prince Charmant ?
Te fait des grâces ? Petit père !
Mais près du berceau tout s'éclaire
Au doux sourire de maman !

Un brin farouche et étonnée,
Suçant ton pouce avidement ...
Tu joues la Belle au bois dormant
Sous tes froufrous, enrubannée !

Tes yeux que jalouse le Ciel,
Où dansent l'Ombre et la Lumière,
Ont les attraits de la Prière...
Et tous les feux de l'arc-en-ciel !

Ô toi, la Muse du Poète,
Pour un printemps ... Reine d'un Jour !
Reçois l'hommage de TA cour...
Ô ma Fanny, si joliette !