- 51-

NON, JE NE SAVAIS PAS MAMAN !

Non ! je ne savais pas maman,
Que tes cheveux étaient tout blancs !
Que ta peau douce et satinée,
Au fil des ans, s'était fanée !

Non ! je ne savais pas maman,
Que la Nuit dormait dans tes yeux,
Et voilait d'ombre cette image
D'un charmant et joyeux visage,
Tout mouillé des baisers du vent...
Celui de ta petite enfant !

Non ! je ne savais pas maman,
Qu'à l'aube de ce jour de mai,
Ton coeur, avec LUI... se mourait !
Qu'un lourd fardeau de solitude
Courbait ton front, de lassitude !

Non ! je ne savais pas, maman !
Si Dieu voulait que tu reviennes…
Ô doux refuge de mes peines,
Partager ce trop lourd secret...
Moi, la MORT, je la braverai !

Non ! je ne savais pas, maman !
Le Monde est froid sans la Prière !
Pourrait-on vivre sans Lumière ?
Et de t'aimer... il n'est plus temps !

Si l'on pouvait comprendre... AVANT !