- 42-

LES PRINTEMPS DU CANNET

Quand des grappes de fruits, dès la morte-saison,
Fleurissent comme un rêve une ronce stériles...
Quand des milliers d'oiseaux, en leur vol indocile,
Effleurent d'un baiser la vague en déraison...

Quand l'or des mimosas en pleine floraison,
Cueillent les nids d'oiseaux aux rumeurs de la ville...
Quand le choeur des grillons vocalise, fébrile,
Pour les elfes joyeux dansant sur le gazon...

Quand l'oranger, paré de l'aube nuptiale,
Exhale les encens de sa fleur virginale...
Et que la NUIT s'épuise en frissons merveilleux...

Quand le Mistral jaloux tourmente un brin les voiles...
Quand les flots en courroux baignent d'ombre les cieux...
Les Muses du CANNET enfantent des "Etoiles" !