- 33-

LE PORTRAIT...

Fluette enfant sans âge,
Du bout de son crayon,
En un coin de la page :
Traça un rond, tout rond !
"Son visage", dit-elle !

Et de ses doigts agiles,
Elle creusa deux trous !
Deux petits trous fragiles,
Deux mignons petits trous !
"Voici le nez", dit-elle !

Jouant de son crayon,
Fit une demi-lune,
Qui seule dans le rond,
Riait, riait, riait !
"Une bouche", dit-elle !"

"Est-il ressemblant mon portrait ?"
"Non, fillette, pas tout à fait !
Je cherche et n'y trouve les yeux...
Et pourquoi cet air malheureux ?"

Ô funeste pressentiment !
Scrutant ce visage d'enfant :
Deux larmes perlaient en silence
Sur le portrait de l'innocence !
………………….
Et là, je n'oublierai jamais...
Ces yeux morts qui me pénétraient !

31 janvier I970