- 17 -

GUYANE, TERRE D'AMOUR

Quand des grappes de fruits, en la morte-saison,
Fleurissent comme un REVE... une terre fertile...
Quand des milliers d'oiseaux, en leur vol indocile,
Effleurent d'un baiser la vague en déraison...

Quand la forêt secrète, en pleine floraison,
Cueille les nids d'oiseaux aux rumeurs de la ville...
Quand l'Indien s'exalte à la danse fébrile,
Vibre au son des pipeaux et tombe en pâmoison...

Quand l'oranger, paré de l'aube nuptiale,
Exhale les encens de sa fleur virginale,
Et que la NUIT s'épuise en frissons merveilleux...

Quand les vents en courroux lacèrent toutes voiles...
Quand les flots agitées baignent d'ombre les cieux...
La GUYANE D'AMOUR enfante ses "ETOILES" !