- 13 -

ELEGIE D'UNE AME

Sorcière du Néant... Rapace ailé du Jour...
Aux portes de Ma nuit, ton spectre hideux se dresse,
Crucifiant l'espoir d'une aube enchanteresse,
Semant la déraison au coeur du Troubadour !

Si la Parque, demain, triomphait de l'Amour ?
Jamais plus s'abreuver à la coupe d'ivresse ?
Quêter dans ton regard assoiffé de tendresse ?
Ne plus jamais frémir à l'appel de l'Amour ?

" MORT ", suspends ton haleine et de braise et de glace !
Consume mon tourment ! A l'espoir, laisse place,
Dans l'inégal combat du dernier corps à corps !

Quel cri, lucide encor, déchire le silence
De l'ineffable abîme où s'enlise mon corps?
Toi, mon coeur oublié ? Toi, mon âme en partance?

Avec le coeur ami de MTC - 17 juillet 1974